ban_ville_asso_rugby

Une ville associative, des droits culturels et des pratiques sportives

Le label Ville d’Art et d’Histoire est délaissé. Notre patrimoine est en danger. Les infrastructures sportives sont obsolètes. Bergerac accumule les retards. Les associations sont la richesse de Bergerac, mais les bénévoles s’épuisent. Nous devons agir vite. Entre concertation et mobilisation des partenaires financiers, entre la ville des droits culturels et celle de l’accueil des stages sportifs, redonnons du sens à l’action municipale.

Bergerac,ville des droits culturels

L’offre culturelle ne peut plus être réservée qu’à un seul public. Aucun espace culturel ne doit être vécu comme une zone interdite et inaccessible. Chacun a le droit de participer à la vie culturelle qui doit être au plus proche de tous les habitants.

Un Centre Régional de la Photographie

Ce nouveau centre fera de Bergerac une ville de référence en matière culturelle. Il soutiendra les projets associatifs locaux (collecte de fonds privés et clubs). Une fondation sera égalemment créée pour développer un pôle numérique de mémoire régionale, soutenir la production des expositions itinérantes et encourager la création.

Un Tiers-Lieu, c’est quoi ?

C’est un lieu combinant sport, culture, détente, loisirs et restauration. Ouvert à toutes et à tous, en journée comme en soirée, il se veut être un lieu de partage et d’épanouissement personnel.

Le nouveau Centre Culturel

Autour de sa salle de spectacle, le centre sera reconfiguré dans une logique de tiers-lieu : médiathèque, ludothèque, salle de sport, espace de restauration seront intégrés à un grand réaménagement. Pour répondre à ces nouveaux usages, il sera doté d’un second accès, qui le rendra enfin ouvert sur le quartier Jean Moulin. Au service de tout le territoire, ce nouveau complexe redonnera son rayonnement à Bergerac au sein de l’agglomération.

Faire des anciennes conserveries de La Catte un espace des possibles

Dans cet ancien espace industriel, le centre social du quartier nord aura vocation à se rapprocher de la Gare Mondiale afin de créer un espace commun au service des droits culturels et de l’affirmation des libertés d’expression des habitants de tout âge et de toute origine.

Une résidence d’artistes

Un lieu de résidence et de création sera implanté au coeur du pôle culturel de la Madeleine.

Le site des Grands Moulins

Une grande consultation citoyenne sera lancée pour choisir la future vocation du site des Grands Moulins. Les Bergeracois doivent reprendre part aux débats et aux décisions qui orientent la vie et la structuration de leur ville, ce à quoi nous nous engagerons tout au long du mandat.

SOS patrimoines

La préservation des patrimoines de notre ville est aujourd’hui délaissée. Il pleut dans Notre-Dame. Saint-Jacques perd ses tuiles. Les fontaines sont malmenées. Les arbres sont massacrés. Finissons-en avec la mentalité bulldozers. Les outils de protection existent et nous avons fait la preuve qu’il peut en être autrement.

Faire vivre la Ville d’Art et d’Histoire

Un Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine sera créé dans les locaux de la Petite Mission. Il intégrera un café des musées et sera financé dans le cadre de l’opération Cœur de Ville.

Favoriser l'activité sportive

  • Un Centre Médico Sportif.
  • La plaine des sports de Picquecailloux rénovée.
  • Des infrastructures adaptées au handisport et au sport sur ordonnance.
  • Des équipements de sport-santé dans les nouvelles opérations d’aménagement urbain.
  • Un espace spécifique pour le football éducatif de 5 à 13 ans.
  • Des nouveaux vestiaires et des locaux adaptés pour l’US La Catte.
  • Un plan pluriannuel d’équipements sportifs dans les établissements scolaires.
  • Un pas’sports « découverte des sports » pour les moins de 7 ans.
  • Le gymnase Eugène Leroy ré-agencé pour y faciliter la pratique des sports de combat. 
  • Une cellule d’accompagnement pour sécuriser les parcours professionnels des sportifs de haut niveau.
  • Le pôle espoirs du Sport Nautique Bergeracois préservé.
  • Des structures de paddle pour le tennis.
  • Un gymnase Louis Aragon à la hauteur des performances du Handball.
  • La salle Anatole France en espace omnisports avec tribunes amovibles : basket, boxe, handball, etc.
  • Une salle complémentaire au Gymnase Jacques ARGUES pour l’accueil des petits groupes et les échauffements lors des compétitions.

Infrastructures sportives négligées : sortir de l’inadmissible

Le milieu sportif bergeracois traverse une crise sans précédent, du découragement et une crise de confiance. Pour rénover nos infrastructures sportives, nous convoquerons des assises des usagers et des associations, dès le mois d’avril, afin d’établir ensemble, un plan pluriannuel de modernisation global des équipements sportifs de Bergerac.

Le complexe d’athlétisme

Nous ferons à Picquecailloux le complexe d’athlétisme, autour de la future piste de 6 couloirs. Il comprendra un espace clôturé, avec des vestiaires spécifiques et des espaces de stockage et d’entretien.

L’ancienne piscine pour accueillir les stages sportifs

Appelée à être fermée, la piscine de Picquecailloux sera reconvertie en complexe d’accueil de stages sportifs : hébergement, restauration, espaces de remises en forme, balnéothérapie,… Les infrastructures profiteront à tous nos clubs sportifs. Bergerac affirmera ainsi cette ambition qui est dans l’esprit de sa candidature au projet de camp de base pour la coupe du monde de rugby 2023.

Le potentiel photovoltaïque de Picquecailloux

Les surfaces de toiture des équipements de la plaine des sports (ancienne piscine, Louis Delluc, parapluie Géraud) seront équipées de panneaux photovoltaïques dans le cadre de notre projet de coopérative d’énérgies. Des surfaces supplémentaires seront construites pour abriter les terrains de pétanque et accroitre la production du parc photovoltaïque.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur linkedin
LinkedIn