bannieres_rdq_eugeneleroy

Naillac, Le Tounet, Le Taillis : Réunion de quartier

Mercredi 26 février, Fabien Ruet et son équipe ont tenu leur 7ème réunion publique au Gymnase Eugène Leroy. Encore une centaine de personnes se sont déplacées pour cette reunion consacrée aux quartiers sud de Bergerac. Ils sont venus écouter le candidat aux élections municipales et poser leurs questions.

Comme à son habitude Fabien Ruet lance la réunion avec la présentation des colistiers. « Nous sommes 36 » ajoutera t-il en présentant Corinne Aubineau, qui n’a pas pu suivre l’aventure pour raisons professionnelles, avec la complicité de Christine François, sa remplaçante. Il continue avec le premier thème de la soirée : la sécurité et la propreté. « La loi doit être la même pour tous et dans tous les quartiers » explique t-il, précisant que les comportements réprimés dans le centre doivent l’être aussi au nord et au sud de la ville. Pour apporter une réponse efficace au sentiment d’insécurité, il annonce réaliser, dans les premiers mois du mandat, un véritable diagnostic local de sécurité. Un outil permettant d’identifier les incivilités vécues quartier par quartier et de leur apporter une réponse adaptée, en coordination avec la police nationale, la municipale et la gendarmerie à l’échelle de l’agglomération. Par ailleurs, il souhaite généraliser les méthodes de police de proximité au quotidien, via des patrouilles à pied, offrant un meilleur rapport entre la police et la population, plutôt que des rondes de police en voiture passant tous les jours à la même heure. 

Reconnecter la périphérie et le centre

Le réseau de transport actuel ne fonctionne pas et ne favorise pas les trajets entre les quartiers périphériques et le centre ville. Fabien Ruet souhaite mettre en place des navettes partant de parking relais installés au nord, au sud, à l’est et à l’ouest et convergeant vers le centre-ville. Elles permettraient, par exemple, de rallier facilement, avec un seul changement, le quartier de Naillac à la plaine des sports de Picquecailloux. Un système financé par le versement transport des entreprises. A Bergerac, cette contribution est aujourd’hui la plus faible de France. Mais si les entreprises financent en partie ce réseaux, il propose de créer en parallèle un système de navettes dédiées aux entreprises et aux employés, avec trajets et horaires adaptés. 

Des déplacements à sécuriser

Les questions du public seront nombreuses lors de cette réunion publique. C’est d’abord la route de la Cavaille qui est abordée. « Nous ne pouvons pas faire l’économie de la sécurisation de cet axe » développe le candidat. Puisque l’avenue bénéficie de larges accotements, des trottoirs y seront aménagés avec des revêtements modernes afin d’éviter l’effet « engrais » du goudron sur les herbes indésirables. L’avenue Paul Doumer, autre zone dangereuse, peut passer en zone 30 dès l’entrée dans la zone pavillonnaire, avec un système de chicanes permettant de limiter la vitesse et de matérialiser des espaces de stationnement. Pour relier le centre à vélo ou à pied, le candidat indique qu’il faudra mener un réflexion sur le franchissement du vieux pont. Compétence du département, il faudra y négocier l’aménagement d’un seul trottoir d’1m20 minimum de largeur et sa requalification en zone 20km/h avec priorité donnée au cycliste. 

Inondations et vie de quartier

Au Tounet, les conséquences du réchauffement climatiques se font sentir à chaque épisode de pluie. Pour ne pas « laisser les habitants dans l’angoisse de voir la Gabanelle monter » il préconise la construction d’un second bassin de rétention et l’entretien de celui déjà en fonctionnement, ainsi que du cours d’eau qui avait été laissé à l’abandon durant plus de 25 ans. Concernant la vie du quartier, un habitant demande s’il est prévu une salle communale dans le quartier. « La salle polyvalente de l’école Cyrano de Bergerac, qui avait été promise, doit être enfin réalisée » répond le candidat, précisant qu’elle doit être ouverte sur le quartier et à tous ses habitants. Par ailleurs, il annonce l’ouverture d’une vraie mairie de quartier avec accès à tous les services près du pôle culturel de la Madeleine, permettant notamment d’organiser des conseils Municipaux délocalisés. Le marché de Naillac devra lui bénéficier d’une petite halle et la barre commerciale sera réaménagée. Le cheminement venant de l’école de musique y sera achevé afin de faire de l’avenue du Maréchal Leclerc le centre ville de la rive gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Calendrier de campagne

Suivez nous !