thumbnail_ruet_pont

« La réouverture totale des écoles, en l’état, dès le 11 Mai: Pour moi, c’est NON ! »

J’ai beaucoup hésité avant de prendre la parole. Je suis partagé entre mes responsabilités personnelles de père de famille et celles d’un simple conseiller municipal d’opposition. Je me dois, en outre, de saluer le dévouement du maire, sa mobilisation de tous les instants pour faire face à la crise. Mais le respect évident n’empêche pas le droit à l’expression d’une légitime divergence dans l’application du principe de précaution. Le confinement s’est plutôt bien déroulé à Bergerac. La démocratie locale doit aussi pouvoir continuer à vivre. Face au lourd protocole sanitaire à respecter pour la réouverture des écoles, à mon sens, un rééchelonnement progressif, tout au long du mois de mai, est préférable.

La réouverture totale des écoles doit pouvoir se faire dans des conditions de sécurité optimale, dans un souci de protection des enfants, des agents municipaux des écoles, des personnels enseignants et sans oublier les Accompagnants d’Enfants en Situation de Handicap (A.E.S.H). L’Education Nationale n’est pas une garderie pour permettre la relance légitime de l’activité économique. La reprise des classes est nécessaire pour éviter le risque d’une trop longue déscolarisation pour de nombreux enfants. Elle doit mobiliser toute notre attention afin de nous conformer à ce protocole sanitaire de réouverture des écoles maternelles et élémentaires et aux recommandations préconisées par le ministère de l’Education Nationale avec le concours du Bureau Veritas Exploitation du 29 avril 2020. Trop d’incertitudes et de moyens logistiques sont à mettre en œuvre, dans des délais très courts pour permettre cette réouverture totale : mesures de ménage permanent, distanciation sociale, … Dans ces conditions, la réouverture totale des écoles dès le 11 mai, pour moi, c’est non.

Identification des flux d’entrées et de sorties dans toutes les écoles, privilégier l’entrée par plusieurs accès, mettre en place une signalétique adéquate, éviter les contacts des parents qui attendent et accompagnent les plus petits jusqu’à l’entrée de l’école (voir plus quand il s’agit des maternelles), …

Se familiariser avec l’ensemble des règles à respecter, nécessité d’aménager les classes avec distances de sécurité, organisation des dortoirs de sieste avec lavages obligatoires et quasi quotidiens des linges, organisation complexe des moments de cantines quant au respect des gestes barrières, organiser les arrivées d’enfants échelonnées, veiller à ce que les mains des enfants et des personnels soient toujours propres,…

Pour les enseignants, les personnels des écoles et tous les enfants des écoles publiques et privées de Bergerac. Il est indispensable que tous les personnels soient équipés de visières, de masques et que des tests préalables aient pu être réalisés.  Il est, en outre, nécessaire de réactiver tous les protocoles habituels de nettoyage à mettre en œuvre lors des rentrées scolaires (la période de confinement correspond peu ou prou à la période des grandes vacances) avec parfois l’appel à des prestataires privés pour l’entretien des réseaux de ventilation et/ou de climatisation, … Un plan de formation et d’accompagnement des agents municipaux doit être mis en œuvre quant aux procédures permanentes d’entretien et de désinfection qui doivent être appliquées ; notamment l’utilisation de désinfectants virucides (conformes à la normes EN14476) et la multiplication des tâches quotidiennes de désinfection des multiples points de contacts (poignées de portes et fenêtres, interrupteurs, rampes, matériels informatiques, matériels pédagogiques, jeux,…).

Une attention importante doit être apportée aux conditions de travail des agents municipaux : veiller à leur sécurité immédiate, mobiliser au-delà des seuls agents des écoles pour faire face au surplus d’activité d’entretien courant et de désinfection à mettre en œuvre dans des délais aussi courts, informer et mobiliser autour des nouveaux protocoles de sécurité à respecter pour se conformer à ces nouveaux modes opératoires.

Enfin, il en va de la protection de nos enfants. Des expériences pas si lointaines peuvent nous inspirer. Et je tiens à saluer l’action menée par Libourne et son maire Philippe BUISSON qui, dès le 11 mai, fournira des visières de protection à tous les enfants des écoles publiques et privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

NOTRE PROGRAMME :

NOS ENJEUX

LA SANTÉ
Bergerac avec confiance
DÉCOUVRIR
L'EMPLOI
Bergerac avec Confiance
DÉCOUVRIR
TRANSITION ÉCOLOGIQUE
BERGERAC AVEC CONFIANCE
DÉCOUVRIR
SÉCURITÉ ET PROPRETÉ
BERGERAC AVEC CONFIANCE
DÉCOUVRIR
Précédent
Suivant

SUIVEZ-NOUS !